• la newsletter de Pôle emploi Centre-Val de Loire
    P@RTENAIRES

Virginie COPPENS-MENAGER

Pôle emploi Centre-Val de Loire accueille depuis le 2 octobre, un nouveau directeur régional Mme Virginie Coppens-Menager.

Photo Small V COPPENS-MENAGER

Titulaire d’un DESS en Droit du travail et des relations sociales, Mme Coppens-Menager débute sa carrière en 1988, en région parisienne au sein d’une grande entreprise d’aéronautique, en tant qu’adjoint du DRH pendant une dizaine d’années dans ses Centres de Recherches et Développements, puis en tant que DRH d’une usine de fabrication près de Saint-Etienne.
C’est en 2002, qu’elle rejoint l’Assédic de la région Centre-Val de Loire pour occuper la fonction de DRH, puis quatre ans plus tard, celle de Secrétaire général avec pour responsabilités les directions RH, Gestion et Finance, Logistique et Qualité.
A la création de Pôle emploi, en janvier 2009 Mme Coppens-Menager est nommée Directeur régional adjoint en charge des Fonctions support afin de garantir la mise en oeuvre et l’optimisation des politiques de la DRH et de la Direction Administrative et Financière. Deux ans plus tard, elle devient Directeur régional adjoint en charge de la Production et des services, puis assure l’intérim de la Direction régionale de Pôle emploi Centre- Val de Loire sur une période de 6 mois.
En juin 2012, Mme Coppens-Menager est appelée par la Direction générale pour mener à bien, sur délégation du directeur général adjoint en charge des RH, la conception et la mise en oeuvre des politiques et processus de gestion RH des 50 000 collaborateurs de l’établissement.
Ses équipes la décrivent comme une personne de terrain avec un goût prononcé pour les résultats et la performance des réalisations. Femme d’engagement, elle a à coeur d’améliorer encore la satisfaction des demandeurs d’emploi et des employeurs.
« Je souhaite aux côtés des équipes consolider les actions engagées et poursuivre la transformation initiée au bénéfice du retour à l’emploi. Ce travail sur le territoire se fera bien évidemment dans une logique de complémentarité et d’ouverture avec les acteurs de l’emploi et de la formation professionnelle